Le tourisme au Turkménistan : une escapade hors des sentiers battus

 In Uncategorized

Fatigué des zones ultra-touristiques, vous avez envie d’explorer un pays peu connu mais rempli de trésors cachés ? Découvrez pourquoi le tourisme au Turkménistan est une expérience inédite… Pour les voyageurs en quête d’insolite.

Les immanquables du tourisme au Turkménistan

  1. Le marché d’Achgabat : Tolkoutchka

Situé à environ 1 heure du centre d’Achgabat, le marché de Tolkoutchka est l’un des plus grands d’Asie Centrale. Très fréquenté, surtout en fin de semaine, ce grand bazar – semblable à certains souks du Moyen Orient – offre un bel aperçu du mode de vie des locaux. On y trouve de tout… Et n’importe quoi : épices, tapis, tissus (soie en particulier), animaux vivants ou pièces de voiture ! Un incontournable du tourisme au Turkménistan, et un bon moyen de dénicher des cadeaux et souvenirs originaux. Attention tout de même aux pickpockets.

  1. Le cratère de Darvaza

Aussi appelé « Porte de l’enfer », ce cratère brûle depuis près de 40 ans dans le désert de Karakoum. Ce trou de 80 mètres de diamètre et 20 centimètres de profondeur a été creusé par des géologues à la recherche de gaz. Un spectacle fascinant, et un décor digne d’un film de science-fiction ! A voir dans la région de Darvaza, à 260km au Nord de la capitale.

  1. Les ruines de Kunya-Urgench

Au nord du Turkménistan (près de la frontière ouzbèque) se trouve Kunya-Urgench, ville abandonnée en 1700 par ses habitants pour fonder une nouvelle colonie. Les vestiges de la cité, aujourd’hui protégés, reflètent la culture et les traditions de l’époque. Pourquoi est-ce une belle zone du tourisme au Turkménistan ? Parce que, située sur l’ancienne route de la soie, elle offre de nombreux bâtiments bien conservés à visiter sous la chaleur du désert : minaret, mausolées et forteresse sont appréciés aussi bien par les visiteurs turkmènes que par les étrangers.

dôme kunya

Des zones turkmènes interdites aux touristes ?

En théorie, aucune zone du Turkménistan n’est fermée au tourisme. Certaines ont un accès restreint, et peuvent nécessiter un laisser-passer spécifique. C’est le cas notamment de la réserve naturelle de Kugitang ou de plusieurs villes de l’Ouest (Bekdash, Turkmenbashi, ou Dekhistan, entre autres). Mais dans les faits, il est peu probable que l’on vous demande de présenter un document autre que votre visa.

Malgré tout, Turkménistan et tourisme ne font pas bon ménage dans une zone bien définie : la frontière avec l’Afghanistan. Y séjourner, ou même y passer, est fortement déconseillé aux touristes occidentaux.

tourisme turkmenistan animaux

Tourisme et sécurité au Turkménistan : nos conseils pratiques

Quelques conseils pour éviter toute déconvenue et profiter de votre séjour en toute sécurité :

  • Evitez les signes ostentatoires de richesse, et faîtes attention à vos effets personnels. Lors de vos visites, laissez vos objets de valeur et documents officiels dans le coffre général de votre hôtel.
  • Ne vous déplacez pas à pied lorsque vous êtes seul, en particulier après la nuit tombée. Il est recommandé d’être accompagné par un guide ou un local de confiance.
  • Séjournez dans des hôtels et non chez l’habitant (cette pratique est, dans tous les cas, très peu répandue).

Dernière recommandation : lors de votre visite d’Achgabat, la capitale, évitez le quartier périphérique de Khitrovka, souvent mal fréquenté.

Le tourisme au Turkménistan : une escapade hors des sentiers battus
4.5 (90%) 2 votes

Recent Posts

Leave a Comment